Chargement Évènements

Depuis plus d’un an, l’Humanité fait paraître une revue trimestrielle de réflexion et de débats intitulée Travailler au Futur qui traite de toutes les questions relatives au travail et s’est ouverte récemment aux questions d’ESS et de protection sociale sous la houlette de notre ami Jean-Philippe Milesy.

Nous publions ici les premières lignes de sa contribution : « ESS et travail : une première approche critique » et le lien qui vous permettra de découvrir le texte entier :

“Même si on peut discuter ses chiffres « magiques » souvent mis en avant (10% du PIB, 12,5% de l’emploi salarié privé etc…), l’Economie sociale et solidaire (ESS) représente une réalité incontestable.

Présente dans toutes sortes d’activités, de la banque à la culture, des assurances à la mécaniques, du sport à l’habitat et bien d’autres, l’ESS n’est pas à proprement parler un secteur économique et c’est souvent en cela que beaucoup ont du mal à l’appréhender.

Elle n’est pas non plus l’économie du social, de la réparation. Elle n’est pas une économie de l’intention, mais une économie des formes que lui donnent ses statuts, mutualistes, coopératifs et associatifs dans leur diversité.

L’ESS se veut avant tout comme un « entreprendre autrement » et, en tant que tel, devrait aborder « autrement » les questions du travail au sein de ses entreprises, qu’il s’agisse des relations du travail ou des organisations de la production…

A ce titre, une revue comme « Travailler au Futur » ne saurait en ignorer l’importance et les spécificités… »

 

Lire l’article complet

Aller en haut