Chargement Évènements

La loi Egalim déjà entrée en vigueur,  fixe des objectifs pour la restauration collective, des objectifs élargis, par la loi Climat, aux restaurants d’entreprise qu’ils soient en gestion directe ou concédés.

Il est élargi à la restauration d’entreprise, à échéance du 1er janvier 2024, l’obligation d’acheter  50% de produits durables et de qualité dont 20% de produits bio (Article 24 loi Egalim). Les produits durables et de qualité sont définis comme étant les produits sous signe officiel de qualité (SIQO = AOP, AOC, IGP, STG, label rouge, agriculture Biologique), les produits bénéficiant de la mention “issu d’une exploitation à haute valeur environnementale (HVE)”, les produits bénéficiant de l’écolabel pêche durable, du logo Région UltraPériphérique (RUP), de la mention fermier ou produits de la ferme ou encore achetés en tenant compte des externalités environnementales liées au cycle de vie du produit et les produits issus du commerce équitable.

Une dernière condition est ajoutée par la loi Climat à l’article 24 : 60% des viandes, volailles, poissons et produits de la mer doivent être durables et de qualité. Ces objectifs se calculent en valeur d’achat annuel.

 

Mais concrètement que devront faire les restaurants pour être en conformité ?

A partir du 1er janvier 2024 il sera : ci dessous il d’agit d’autres articles de la loi Egalim voire de la loi AGEC 

  • Interdit d’utiliser des ustensiles en plastiques à usage unique.
  • Obligatoire de réaliser un diagnostic et des démarches contre le gaspillage alimentaire.
  • Interdit de rendre impropres à la consommation les excédents alimentaires encore consommables.
  • Obligatoire de mettre en place une convention de dons aux associations habilités si la cuisine produit plus de 3000 repas par jour.

Où en est votre restaurant ? Comment anticiper au mieux les évolutions à venir ?

Au Goees nous avons à cœur de vous proposer des solutions pour vous accompagner au mieux à appréhender ces types de changement.

C’est pourquoi, le Goees a signé le 8 septembre dernier lors du Salon Restau’Co une charte d’engagement auprès du réseau Restau’Co afin de faire connaître la démarche Mon Restau Responsable auprès de ses adhérents.

Cela vous permet de réaliser gratuitement en ligne et en quelques minutes votre autodiagnostic afin de faire le point et de savoir où vous en êtes par rapport à ce qui est attendu de la loi.

Mon Restau Responsable est une mesure d’accompagnement vers une mise en conformité sans contrainte. C’est une démarche d’amélioration continue gratuite portée par Restau’Co et la Fondation Nicolas Hulot qui peut ainsi vous aider à vous préparer au mieux aux évolutions à venir.

Nous vous encourageons vivement à répondre au questionnaire d’autodiagnostic et de profiter de ces outils gratuits dans la perspective d’une évolution responsable de la restauration collective d’entreprise et du tourisme social.

 

A propos de votre autodiagnostic

Le questionnaire d’auto-évaluation s’effectue en ligne sur monrestauresponsable.org.

En quelques clics vous créez un compte et accédez directement au questionnaire.

Renseigner ce questionnaire n’engage pas le restaurant dans la démarche, donc n’hésitez pas à faire un point sur vos pratiques !

Ce questionnaire offre un état des lieux des pratiques selon 4 piliers :

  • Le bien-être des convives : évaluation des aménagements dédiés à l’accueil des convives et au confort de la salle de restauration + qualité nutritionnelle des repas servis
  • L’assiette responsable : indicateurs pour évaluer les approvisionnements en produits de qualité
  • Les éco-gestes : lutter contre le gaspillage, réduire les déchets, les économies d’eau et d’énergie, les produits d’entretien
  • L’engagement social et territorial : le travail avec les acteurs du territoire, la sensibilisation – l’implication – l’amélioration des conditions sociales des équipes.

Il est simple et rapide, sans demande de chiffres précis. Il offre également une visibilité sur un ensemble de pratiques et prend en considération les obligations réglementaires.

Cela vous permettra donc de :

  • Faire un état des lieux général
  • Comprendre les objectifs réglementaires
  • Profiter d’un référentiel de pratiques

 

>> FAIRE VOTRE AUTO-EVALUATION <<

 

Cette note d’information est une première étape vous permettant de vous présenter les outils à votre disposition en matière de restauration collective.

A l’issue de votre démarche d’auto-évaluation, nous organiserons une réunion d’information sur la démarche Mon Restau Responsable à laquelle vous pourrez participer si vous le souhaitez avec la visite facultative d’un restaurant ayant mis en place cette

Aller en haut