Chargement Évènements

ESS-France sous l’impulsion de son président Jérôme Saddier a lancé un mouvement « La République de l’ESS » qui a invité les acteurs de l’ESS et les grands responsables politiques à présenter leurs contributions.

Voici un extrait du début de la réponse de Fabien Roussel, secrétaire national du PCF. (Le PCF rappelons-le est adhérent du GOEES) et la réponse complète en lien ci-dessous.

“Monsieur le Président,
Votre courrier m’invitant à répondre à vos questions à partir de votre projet de République de l’ESS a retenu toute mon attention.

Avant de développer mes réponses, je voudrais évoquer quelques figures qui me paraissent illustrer notre position.

Alors que nous commémorons la Commune de Paris, je pense à la figure d’Eugène Varlin qu’un de nos amis a évoqué lors d’une récente tribune dans l’Humanité.
Avant d’être dirigeant puis martyr de la Commune, Varlin était militant mutualiste et coopérateur comme beaucoup de ses camarades.

Alors que nous venons de célébrer le centième anniversaire du Congrès socialiste de Tours qui vit la création de notre Parti, je crois me rappeler que Charles Gide, dans ces congrès du début du siècle, proposait déjà un programme de République coopérative.

Bien évidemment la troisième figure, la plus importante à mes yeux, est celle de Jean Jaurès, ce grand dirigeant dont l’approche marxiste était dépouillée de toute dimension doctrinaire. Elle est une source d’inspiration, j’aurai l’occasion de le montrer à travers les propositions que je défendrai dans la campagne de la prochaine présidentielle.

Ce grand défenseur des coopératives prônait, après Marx lui-même, une « évolution révolutionnaire » d’une totale actualité pour appréhender les changements radicaux que demande notre société face aux prédations capitalistes.

Mais je pourrais évoquer aussi Ambroise Croizat, celui qui porta le projet de la Sociale, cette « Sécu » à gestion ouvrière et à vocation universelle. Il savait reconnaître la place de la Mutualité au sein de notre système de santé. Et que dire de notre camarade Louis Calisti, qui fonda les Mutuelles de travailleurs ?

Vous le voyez, nombreux sont parmi nos figures tutélaires comme parmi nos militants, celles et ceux qui ont compté dans le développement d’une ESS héritière, comme nous le sommes, des meilleures traditions du mouvement ouvrier.

Deux dernières remarques avant de répondre à vos questions. Y-a-t-il une autre force politique dont les militants se soient engagé dans un travail tel que le « Manifeste pour une conception communiste de l’ESS » ? Y-a-t-il un autre journal que l’Humanité qui suive en continu les problématiques de l’ESS, porte et anime les débats de ses acteurs ? Mais l’Huma n’est elle pas le journal de…Jaurès ?”

 

Pour lire la réponse complète de Fabien ROUSSEL

Aller en haut